LIMOILOU : 581-999-9642 I ST-NICOLAS : 418-446-6744 I LÉVIS : 418-903-4669 I STE-FOY : 418-204-3759

Les mantras

Les Mantras

Par Laurie Bédard-T.

« Mais qu’est-ce que je fais ici ? » fut ma pensée lorsque, pour la première fois, ma professeure de yoga nous suggérait de répéter le OM. Sans introduction aucune, possiblement car j’avais commencé au milieu de la session, ceci me sortait tout à fait de ma zone de confort. Pour faire des sons étranges avec des étrangers, je me devais de comprendre le pourquoi des mantras et leurs effets.

Premièrement, qu’est-ce que répéter des mots peut m’apporter ? Ensuite, ces mots sont dans une langue que je ne comprends pas, pourquoi ? Finalement, qu’est-ce que ceci a à voir avec le yoga ? Avec du recul et de la recherche, je vais tenter d’éclaircir ces trois questions afin de pouvoir bien expliquer à mes futurs élèves pourquoi à mon tour je leur suggère de répéter avec moi des mantras !

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un son ? C’est une vibration qui se propage, par exemple, jusqu’à notre oreille, qui agit comme un récepteur pour que notre cerveau décode le tout. C’est une forme d’énergie qui se disperse dans un médium tel que l’air, l’eau, notre corps, bref, tout ce qui nous entoure. Nous entendons certains sons, d’autres non, mais ceci ne veut pas dire qu’ils ne nous affectent pas, pensons par exemple aux ultrasons utilisés en physiothérapie ! Donc on peut dire que dépendant du son, on le perçoit de façon différente et il nous affecte également de façon différente. Si nous le prononçons plutôt que de l’écouter, on peut facilement sentir les vibrations se déplacer dans notre corps, que ce soit dans notre ventre, notre poitrine, notre gorge ou notre tête.

D’un point de vue scientifique, le Dr. Herbert Benson de l’université Harvard a fait des recherches sur la méditation ayant menées à de nombreuses publications scientifiques. Sa technique de méditation qui implique de se concentrer sur sa respiration en répétant des mots (par exemple, en comptant les respirations tout haut, ou bien ce pourrait être un mantra) favorise une réponse de relaxation du corps. Cette réponse permet de s’éloigner de nos réflexes de fuite ou de lutte reliés au stress et plutôt d’apporter une relaxation profonde engageant notre système nerveux parasympathique. La recherche du Dr. Benson montre que cela peut contribuer à réduire des problématiques telles que l’hypertension, le stress chronique, la fibromyalgie et plus.

Le Dr. Singh a quant à lui prouvé scientifiquement que certains sons stimulent la glande pinéale qui produit la mélatonine. Cette hormone est réputée être anti-cancer, anti-stress et contribuer au système immunitaire.

On dit des mantras qu’ils unifient le cerveau droit et gauche. Ceci s’expliquerait par le fait que l’interoception (les sensations internes au corps) est principalement liée à l’hémisphère droit tandis que le fait de prononcer des phrases narratives auxquelles notre cerveau donne une signification provient de l’hémisphère gauche.

Le Sanskrit est une langue très ancienne qui est basée sur la reproduction des sons de la nature (onomatopées). C’est donc le son qui est important, sa prononciation et un peu moins la signification. Les mantras utilisent le son pour évoquer le mouvement de notre énergie interne, physique et émotionnelle, par la stimulation de notre système nerveux. Si on prend par exemple le mantra le plus utilisé et connu OM, souvent prononcé A-U-M, il est composé uniquement de sons appelés sonorants, qui glissent, ou qui sont produits alors que l’air passe librement dans les cordes vocales sans turbulence (contrairement à un b ou un p). Le A est tel une ouverture (le début) car sa vibration se fait sentir de façon élargie sur le corps, comparable à notre état d’éveil, le U, tel un entonnoir (la continuité), ramène la vibration plus localement et a une sonorité douce. Il simule un état plus intériorisant, tel un rêve. Le M (la fin) fait vibrer le crane, les vibrations intériorisent mais d’une façon éveillée, tel la pleine conscience. La signification de OM est le début, la continuation et la fin, c’est le son de la création, du bing bang. En le prononçant, il n’a pas de forme, pas de temps, c’est une invitation à notre corps et notre cerveau à entrer dans une zone sans début, sans fin, le présent.

Maintenant, qu’est-ce que les mantras ont à voir avec le yoga ? La récitation d’un mantra uni le souffle, le son et le rythme.  La concentration se pose sur la prononciation et le rythme. Ceci permet à l’esprit de se calmer. Le fait de prononcer des mots permet à l’expiration d’être régulière et lente, ce qui favorise le calme. C’est donc un outil supplémentaire dans notre coffre de yogi pour unir le corps et l’esprit et arrêter notre petit hamster de tourner sans arrêt dans notre tête.

En conclusion, le chant de mantra est facile, gratuit, accessible à tous et peut se pratiquer n’importe où sans matériel. Même si vous avez vos doutes comme moi à mes débuts, tentez l’expérience et voyez les effets positifs que peuvent avoir les mantras dans votre vie !

Références

http://www.relaxationresponse.org/steps/

http://guruprasad.net/posts/why-indians-chant-om-mantra-scientific-reason/

http://www.shiftyourlife.com/the-science-behind-mantra-chanting-by-jonathan-goldman/

Self-Healing : Powerful Techniques by Ranjie N., Ph.D. Singh

Laissez un commentaire